Délai de grâce : Idéal pour faire face aux difficultés passagères

Qu’est-ce qu’un délai de grâce ?

Le délai de grâce est une demande d’un débiteur d’obtenir un report de ses paiements. L’idée est donc d’obtenir une autorisation de payer plus tard. Elle est adressée à un juge et vous permet, si elle est acceptée, de reporter vos remboursements sur 2 ans sans pénalités et sans génération de nouveaux intérêts.
Toutes les dettes ne peuvent pas bénéficier d’un délai de grâce. Ainsi, les dettes alimentaires (pensions alimentaires) sont exclues du dispositif. Par contre, tous les crédits sont concernés.
Pour demander un délai de grâce, il faut être de bonne foi et avoir des arguments à faire valoir au risque de voir sa demande rejetée. Il faut montrer qu’on a vraiment des difficultés à honorer les échéances de ses crédits.

Pourquoi demander un délai de grâce ?

Si vous n’êtes plus en mesure de rembourser votre prêt, votre banque peut demander le remboursement immédiat du capital et le paiement. Elle peut aussi exiger le paiement de pénalités allant jusqu’à 7 % du capital restant dû.
De plus, si cette situation met vos comptes dans le rouge, un solde débiteur a des conséquences néfastes, pouvant aller jusqu’à un fichage auprès de la Banque de France (FCC et FICP).

Quand et comment demander un délai de grâce ?

Si votre situation change (chômage, divorce…) et que vos remboursements sont importants, le délai de grâce peut vous aider à passer un cap difficile, mais il ne s’agit que d’un report de vos dettes.
Une fois le délai de grâce terminé, la reprise des remboursements est effective. Si votre situation financière ne permet toujours pas d’honorer vos mensualités, le regroupement de crédits pourra être envisagé pour étaler votre dette sur une durée plus longue, tout en allégeant votre budget.

N’hésitez pas à nous contacter de Solution Rachat et agissez avant qu’il ne soit trop tard !

Trouvez la meilleure solution de financement, en 5 minutes, avec nos experts

Conformément à l'article L321-2 du Code de la consommation, du 11 décembre 2001, aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent. Un crédit vous engage et doit être remboursé, vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager